Semaine 19 / Week 19: Nature Point Paljakka (Part3)

”L’homme est l’espèce la plus insensée, il vénère un Dieu invisible et massacre une nature visible!
Sans savoir que cette nature qu’il massacre est ce Dieu invisible qu’il vénère.”
Hubert Reeves.

”Man is the most senseless species, he worships an invisible God and massacres a visible nature! Without knowing that this nature he’s killing is the invisible God he worships.”
Hubert Reeves.

Lire la suite

Les rennes du Père Noël / Santa Claus Reindeers

Parlons un peu du Père Noël, de ses rennes et des questions qui se posent sur leur anatomie.

Sans doute la démographie mondiale a obligé le Père Noël à se doter d’un équipage plus fourni qu’au départ car initialement un seul renne tirait son traîneau. En 1821, un poème anonyme, publié par William Gilley, imprimeur à New York, dans le livre A New-Year’s Present to the Little Ones from Five to Twelve, mentionne un personnage inspiré de St Nicolas (nommé « Santeclaus ») menant un traîneau tiré par un unique renne :
« Avec beaucoup de joie, le bon Santeclaus dirigeait son renne dans cette nuit givrée». On ne connait pas le nom de ce renne, son sexe ou sa date de mise à la retraite.

Let’s talk about Santa Claus, his reindeer and issues on their anatomy.

Probably the world demography has forced Santa to adopt a larger crew than initially, when just one reindeer pulling his sleigh. In 1821, an anonymous poem, published by William Gilley, a New York printer, in the book A New Year’s Present to the Little Ones from Five to Twelve, mentions a character based on St Nicolas (named « Santeclaus ») leading a sleigh pulled by a single reindeer:
« With a lot of joy, good Santeclaus leading his reindeer in frosty night. » We do not know the name of the reindeer, its gender or its retirement date.

Lire la suite

Semaine 18 / Week 18: Nature Point Paljakka (Part2)

Lundi 8 décembre 2014

Ce n’est pas (encore) la routine mais je commence à prendre mes marques et à me sentir à l’aise avec la conduite du traîneau. Cela demande une grande concentration car les traineaux sont légers et peuvent verser à la moindre erreur. J’arrive maintenant à apprécier le paysage et à laisser vagabonder mon esprit dans la nature tout en gardant une vision périphérique et une vigilance minimum.

This is not (yet) routine but I begin to learn my role and to feel comfortable with driving the sledge. This requires high concentration because sleds are lightweight and the slightest error can make them roll over. I’m now able to enjoy the landscape, to let my mind roam in the nature while keeping a peripheral view and a least vigilance.

Lire la suite

Semaine 17 / Week 17: Nature Point Paljakka (Part1)

Lundi 1er décembre 2014

Après un petit voyage en train d’un peu plus de 7 heures, je débute mon premier stage pratique à Nature Point Paljakka dirigé par Sigi Schwarz et sa famille. Sigi est cuisinier, inventeur, architecte, manager, bricoleur et touche à tout de génie. Ses fils ont été membres de l’équipe de Finlande de ski de fond et mushers de haut niveau. L’aîné a même été champion de Finlande ce qui, on l’admettra, pour un musher, claque plus que d’être champion de Papouasie Nouvelle Guinée.

After  a 7 hours train journey, I began my first practical training at Nature Point Paljakka held by Sigi Schwarz and his family. Sigi is a cook, inventor, architect, manager, handyman and jack of all genius. His sons were members of the Finnish team in cross country skiing and high-level mushers. The oldest has even been champion of Finland !

Lire la suite

Semaine 15 / Week 15

Pourquoi ne pas lire en écoutant de la musique cette semaine ? Découvrez Talmud Beach, groupe de blues finlandais qui est devenu en quelque sorte la bande-son officielle de notre promotion et que nous avons eu le plaisir de voir en concert vendredi soir.

Want a musical background to your reading? Discover Talmud Beach, Finnish blues band that became kind of official soundtrack of our promotion and that we had the pleasure to see in concert on Friday night.

Lundi 17 novembre 2014

C’est Ma Semaine. Ou au moins une de celle qui devrait me permettre de m’exprimer au mieux et de prendre du plaisir. Cette semaine est dédiée à la fabrication d’un couteau selon les techniques traditionnelles d’Europe du Nord. Ces couteaux, appelés Puukko en Finlande pour les modèles usuels de taille réduite, sont fabriqués avec des variantes en Suède et en Norvège également. Les couteaux de plus grande taille sont nommés Leuku. Comme je me suis déjà exercé à cet artisanat, je vais essayer de réaliser deux couteaux cette semaine.

Nous passons la première journée dans la forge qui se trouve dans une salle attenante au stockage des canoës et des kayaks.

Lire la suite