Semaine 19 / Week 19: Nature Point Paljakka (Part3)

”L’homme est l’espèce la plus insensée, il vénère un Dieu invisible et massacre une nature visible!
Sans savoir que cette nature qu’il massacre est ce Dieu invisible qu’il vénère.”
Hubert Reeves.

”Man is the most senseless species, he worships an invisible God and massacres a visible nature! Without knowing that this nature he’s killing is the invisible God he worships.”
Hubert Reeves.

Lundi 15 décembre 2014

Premier petit moment chaud avec mon traineau aujourd’hui; un chien avait perdu son collier et un autre avait un harnais complètement emmêlé. Arrêter le traineau, planter l’ancre à neige, aller voir les chiens qui n’attendent qu’une occasion pour pouvoir poursuivre leur route au mépris de tous les ordres, voir le traineau qui part, rattraper les chiens puis le traineau, replanter l’ancre. Essayer de résoudre le problème du nœud gordien. Envie d’agir comme Alexander mais laisser son Puukko dans son étui. Prendre une bonne suée, maudire le harnais, regarder le chien s’agiter, avoir l’impression de ne pas s’en sortir, penser à l’éventualité du chien qui s’échappe. Rire devant l’incompréhension du chien et la maladresse du musher.

Inga finira par venir m’aider. Je dois avouer que j’ai sans doute réagi comme un parisien. Stress et précipitation. Rien ne pressait. Malgré ce petit retour aux sources involontaire et limité,  le temps ne s’écoule pas de la même façon dans la nature, les journées, spécialement en hiver, ont leur propre rythme. Les soirées sont longues et sources de repos, de méditation, d’introspection et d’écoute.

First muddled moment with my sled today; a dog lost its collar and another had a completely tangled harness. Stop the sled, plant anchor in the snow, go see the dogs just waiting for an opportunity to continue their route despite all the orders, see the sleigh go, catch the dogs and the sled, replant anchor. Try to untie the Gordian knot. Want to act like Alexander but leave the Puukko in its holster. Have a good sweat, curse the harness, watch the dog become agitated, feel like not getting out of it, think about the possibility of the dog escaping. Laughing at the incomprehension of the dog and the awkwardness of the musher.

Eventually, Inga comes to help me. I probably reacted like a Parisian. Stress and precipitation. There was no hurry. Despite this return to my roots, involuntary and limited, I feel that time does not flow the same way in nature, days, especially in winter, have their own pace. The evenings are long and sources of rest, meditation, introspection and listening.

IMG_9753

Je ne me lasse pas d’écouter Sigi évoquer la nature.

Il explique qu’il voit les changements s’opérer au fil des années avec une accélération dramatique. Le processus normal des saisons ainsi que l’enchaînement des cycles sont bouleversés. Ainsi les premières gelées ont toujours précédé les premières chutes de neiges. Ce processus normal permet au sol de geler, durcir et ainsi de maintenir plus solidement les racines des arbres dans la terre. Avec le réchauffement climatique, il n’y a parfois plus ce refroidissement qui précède la neige. Lorsqu’elle tombe, elle forme alors une couche isolante qui maintient le sol à l’abri du gel lorsque le froid arrive. Les racines ne sont donc pas maintenues par le sol gelé. A la moindre tempête, les arbres les plus hauts, qui peuvent supporter entre 4 et 5 tonnes de neige en hiver, peuvent être déracinés.

Mais la nature est aussi parfois porteuse d’espoir et se révèle souvent plus forte que les éléments. Sigi au fil de ses promenades s’est pris d’affection pour certains arbres. Il a ainsi identifié un bouleau qui se situe en limite d’une zone dévastée par une tempête. Ce bouleau a perçu la nouvelle configuration dans laquelle il se trouvait avec un espace dégagé et donc plus venté. Il a réagi immédiatement et mis toute son énergie à créer des racines stabilisatrices au lieu de grandir en hauteur ou en épaisseur. En deux ans, son adaptation aux risques liés au vent étaient visibles.

Sigi affirme que certains arbres lui ont délivré beaucoup d’enseignement. Je suis plein d’admiration pour cet homme qui a pris le parti d’essayer de vivre au plus près de cette nature parfois austère; il a appris à la comprendre et il l’aime.

Plus j’apprends sur la nature, plus je me sens humble devant cette force incroyable d’adaptation et de complexité. Et plus je suis persuadé que les hommes se doivent de la respecter, d’essayer de la comprendre pour en tirer les bénéfices à condition de vivre en harmonie avec elle.

I never tire of listening Sigi evoke nature.

He sees the changes take place over the years with a dramatic acceleration. The normal process of the seasons and the sequence of cycles are shattered. Thus the first frosts always took place before the first snowfalls. This normal process allows the ground frozing, hardening and keeping tree roots more securely in the earth. With global warming, there is sometimes no more cooling before the first snow. When it falls, it then forms an insulating layer that keeps the soil from frost when the cold comes. Roots are not maintained by the frozen ground. At the slightest storm, the tallest trees, which can hold between 4 and 5 tons of snow in winter, can be uprooted.

But nature is also hopeful and often stronger than the elements. Sigi over his walks has taken a liking to certain trees. It has identified a birch which lies on the edge of an area devastated by a storm. This tree has seen the new configuration in which it was: more space and therefore more windy. He reacted immediately and put all his energy to create stabilizing roots instead of growing in height or thickness. In two years, its adaptation to the risks associated with wind were visible.

Sigi says some trees have issued a lot of education. I am full of admiration for this man who has chosen to try to live closer to the nature, sometimes austere, has learned to understand and love it so.

The more I learn about nature, the more I feel humbled by this incredible strenght of adaptation and complexity. And the more I am convinced that men must respect it, to try to understand to reap the benefits provided to live in harmony with it.

IMG_9759

Mardi 16 décembre 2014

Parfaite journée de guide. Maîtrise total de mon traîneau, chiens à l’unisson maintenant une allure homogène, marche paisible en raquettes avec les clientes (allemandes et françaises) pour rejoindre le kota (chalet en bois) où Sigi nous a préparé ses sandwiches (recette à suivre) et au final marche de retour dans la forêt somptueuse.

Perfect guide’s day. Total control of my sled, dogs in accord, peaceful snowshoeing with clients (German and French) to reach the kota (wooden chalet) where Sigi has prepared his sandwiches (recipe follow), and in the end a walk back in the magnificent forest.

IMG_9806

IMG_9794

IMG_9816

IMG_9825

IMG_9829

Siri nous raconte une anecdote visant à démontrer qu’un guide se doit d’avoir de la chance. Une jeune cliente avait perdu un collier dans 1,5o mètres de neige fraiche. Aidée de ses amis, la jeune femme commence à creuser la neige. Devant la difficulté de la tâche, Sigi lui dit qu’il note l’endroit et qu’il reviendra au printemps. La jeune femme très attachée à l’objet pour sa valeur sentimentale et non marchande, se met à pleurer et continue à creuser. Par défi plus que par conviction, Sigi plonge son bâton de ski dans la neige et remonte le collier pendu à son extrémité. Chance et talent, qualités nécessaires à un bon guide !

Siri tells an anecdote to demonstrate that a guide needs to be lucky. A young client had lost a necklace in 1.5 meters of fresh snow. Helped by his friends, the young woman begins to dig the snow. Given the difficulty of the task, Sigi told her that he will remember the place and be back in the spring. The young woman very attached to the object for its sentimental value, starts crying and continues to dig. By challenge more than conviction, Sigi plunges his ski pole in the snow and back collar hung on the end. Luck and talent, qualities necessary for a good guide !

photo

Mercredi 17 décembre 2014

La matinée de tous les dangers. Bon j’exagère un peu mais je pense avoir eu une bonne palette des ennuis du musher moyen. Cliente avec un traîneau qui n’avançait plus à cause d’un frein défaillant et d’une accumulation de neige, un chien qui perd son collier (les chiens sont attachés en deux endroits à la ligne qui tire le traîneau : à leur harnais et à leur collier), des chiens qui emmêlent les lignes, qui font des nœuds, qui manquent de s’étouffer, qui se battent. Bref un vrai m… dont je me suis sorti avec calme et j’ose le dire avec un certain brio.
Mais forcément toute réussite même insolente a son revers de médaille.

The morning of all dangers. Okay I’m exaggerating a bit but I think I had a good range of problems of the average musher. Client with a sledge that more advanced because of a faulty brake and an accumulation of snow, a dog that loses its collar (dogs are tied in two places at the line that pulls the sledge: their harness and their collar), dogs tangled lines, which are knots, which lack choke, fighting. In short a real p… in the a… which I escaped calmly and dare I say it with a certain brilliance.
But any success even impertinent has its flip side.

IMG_9832

Je peux confirmer que la neige glisse. Pas lorsqu’on fait du ski de fond ou du traîneau car elle prend alors un malin plaisir à coller dans ces cas-là. Non, la neige glisse dans les escaliers. Je me suis pris une magnifique vautrade qui, je le pense, eut valu une belle note artistique même si la note technique eut été un peu dégradée. Une magnifique gamelle donc. A propos de gamelles, je les avais en mains. Enfin au début de la chute car à la fin elles étaient plutôt dans les escaliers. Leurs contenus étant répartis à proportion égale entre le sol et moi. J’étais recouvert d’un mix de croquettes légèrement humidifiées et de viande de bœuf fraiche. Daniel a eu la décence de ne rire qu’in petto. Ce qui ne fut pas le cas d’Inga qui ria de bon cœur à l’évocation de mes exploits.

I can confirm that the snow slides. Not when doing cross country skiing or sledding because it takes a perverse pleasure in sticking in these cases. But snow slides in staircases. I just straight up bounced, I think I earned a nice artistic note. A spectacular fall so. And with all dog’s bowls in hands. I was covered with a mix of slightly moistened kibble and fresh beef. Daniel had the decency to laugh in petto. But Inga laughed out loud!

Jeudi 18 décembre 2014

Magnifique et longue sortie en traineau. Enfin un ciel (un peu) dégagé et des températures négatives qui permettent des conditions de glisse plaisantes.

Beautiful and long output sleigh. Finally (some) clear sky and negative temperatures that allow pleasant skiing conditions.

IMG_9838

IMG_9858

IMG_9866

IMG_9863

IMG_9878

IMG_9879

IMG_9884

Vendredi 19 décembre 2014

photo 2

Pour ce dernier jour de guide avec les client(e)s, Sigi nous emmène en ski toute la journée dans un paysage d’une beauté à (encore) couper le souffle. Je suis guide en second et je ferme la marche. Au début du périple, je ramasse les clientes qui ont quelques difficultés à garder leur équilibre.

For this last day of guiding clients, Sigi takes us to ski all day in a landscape of breathtaking beauty. I am second and I bring up the rear. At the beginning of the journey, I pick up clients who have some difficulties to keep their balance.

IMG_9899

photo 3

IMG_9898

IMG_9890

PicShells

photo 1

Samedi 20 décembre 2014

IMG_9953

IMG_9912

IMG_9932

IMG_9922

IMG_9938

IMG_9956

IMG_9980

IMG_9959

Dimanche 21 décembre 2014

IMG_9888

Ce n’est pas sans un pincement au coeur que je quitte Paljakka et la famille Schwarz. Ces trois semaines de stage pratique ont plus que répondu à mes attentes. J’avais parfaitement ciblé ma destination en venant à Nature Point. La taille du réceptif, l’esprit qui y règne, la nature environnante correspondent en tous points à ce que je souhaite présenter à mes clients dans le futur. Je crois pouvoir dire que j’ai essayé de représenter au mieux TREDU et la 19ème promotion des International Wilderness Guides d’autant plus que j’étais le premier apprenti guide à suivre les traces de Sigi ou Daniel à Paljakka. Je sais que j’y reviendrai. Reste à savoir pour combien de temps.

It is not without a twinge of regret that I left Paljakka and Schwarz family. These three weeks were beyond my expectations. I perfectly chose my destination when coming to Nature Point. Its size, its spirit and the surrounding fit in what I got in mind for my futur clients. I tried to represent at best TREDU and the 19th promotion of International Wilderness Guides; especially as I was the first apprentice guides to follow the tracks of Sigi and Daniel at Paljakka. I know I will return. The question is for how long.

 

PS : Les vacances et l’actualité récente en France m’ont un peu éloigné de mon blog. Comme je suis un optimiste invétéré l’ensemble de mes espoirs sont résumés dans cette photo.

PS: Holidays and recent events in France have made me a little away from my blog. And as I am optimist all my hopes are summarized in the photo below.

13600501

2 réflexions sur “Semaine 19 / Week 19: Nature Point Paljakka (Part3)

  1. C’est l’un des plus beaux compte-rendus hebdomadaires et les photos sont vraiment magnifiques !
    Cela fait du bien de sortir ainsi des journées peut-être historiques mais tellement bouleversantes que nous venons de vivre en Ile-de France.
    P.Parents

    Aimé par 1 personne

  2. salut Thierry
    C etait une bien belle semaine 🙂 Et en tant que cliente j ai apprecie que tu me ramasses quand j etais en difficulte, surtout la jolie gamelle en arriere ou finalement tu as fini au sol comme moi 😉
    J avais oublie que tu etais tombe avec les gamelles des chiens, moi c etait dans les escaliers de l entree et ou j ai bien envoye promener mon telephone dans les fourres, je compatis… 😀
    Merci pour les images, c est un interlude sympathique. Hiver trop chaud ici, la neige a du mal a tenir en station, je suis heureuse d avoir fait ce moment hivernal en Finlande, ca ne pouvait pas tomber mieux !
    Bon courage pour tes cours !
    Laure

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s