Semaines 20 et 21 / Weeks 20 & 21

 Mercredi 7, Jeudi 8 et Vendredi 9 janvier 2015

La première et courte semaine de trois jours après le break des vacances est consacrée aux bases de notre business plan. Un ancien élève vient nous présenter les éléments qui devront y figurer. Formes des entreprises finlandaises, process marketing, matrice SWOT, établissement des prix, calcul des marges, calcul financier global, assurances, aspects environnementaux du projet, description du marché, cashflow et autres joyeusetés. Bref de quoi s’amuser pour les longues soirées d’hiver qui risquent de se révéler plus courtes que prévues…

The first and short three days week after the holiday break is devoted to the basics of our business plan. A former student presents us the elements that should be included in it. Forms of Finnish enterprises, process marketing, SWOT matrix pricing, margin calculations, global financial calculation, insurances, environmental aspects of the project, market description, cashflow and whatnot. In short, something to have fun for the long winter nights which may be shorter than expected…

Samedi 10 et Dimanche 11 janvier 2015

Chris, Martjin et moi allons faire un petit tour à l’abri ouvert, situé à environ 4 kilomètres de notre dortoir. Il fait -15 C°, et malgré le froid (relatif), le fait de marcher dans la neige nous fait monter en température très vite : nous arrivons à destination sans gant ni bonnet, revêtus d’une simple première couche chaude. nous sommes partis bien après le coucher du soleil (en même temps, ce n’est pas bien compliqué vu qu’il fait nuit à 16h00…) et faisons l’ensemble du parcours sans frontale. Au début, la pollution lumineuse de Kuru est suffisante pour nous accorder une légère luminosité. Puis nos yeux s’habituent et nous pouvons finir le parcours dans une obscurité presque totale. Saucisses traditionnelles pour diner et nuit au chaud dans nos sacs de couchage grand froid.

IMG_0040

Chris, Martijn and I go for a ride on the open shelter located at 4 kilometers from our dorm. The temperature is -15 C°. But, despite the cold, walking in the snow makes us warm up very quickly and we arrive without gloves or hat and dressed in a simple first hot layer. We left well after sunset (yet it’s not complicated as darkness falls at 4:00 p.m.) and make the whole journey without headlight. At the beginning, Kuru’s light pollution was enough to give us a slight brightness. Our eyes adjust and we finish the course in almost total darkness. Traditional sausages for dinner and warm night in our sleeping bags.

IMG_0048

Au retour, nous apercevons des traces de lièvre arctique que nous prenons d’abord pour des traces d’éléphant rose, puis de lynx avant de revenir à la raison ! Il faut dire que comparées à celles du lièvre brun, celle du lièvre des montagnes (ou lièvre arctique) peuvent se révéler très larges.

Returning, we see traces of Arctic hare and first think they belong to a pink elephant and then lynx before come to our senses ! It must be said that compared to that of the brown hare, Arctic hare traces can be really broad.

IMG_2403 - Version 2

Lundi 12 janvier 2015

Nous débriefons de nos stages pratiques. C’est intéressant d’entendre les aventures de chacun. Je n’ai pas été le plus malheureux mais preuve est faite que le choix de la destination est cruciale pour en retirer un maximum d’expériences.

We are debriefing our internships. It is interesting to hear the adventures of everyone. I have not been the most unfortunate, but there is evidence that the choice of destination is crucial to derive maximum benefit.

Mardi 13 janvier 2015

Journée découverte du Cross Country ski. Peu d’équivalent en France : ces skis sont plus larges et plus longs que les traditionnels ski de fond. On chausse les grosses bottes Naali de Nokian et c’est parti. Tout le monde a déjà fait du ski ce qui facilite les choses.
Mikko nous présente une palette d’exercices que nous pourrions proposer à des clients néophytes en aller et retour sur une distance d’environ 100 mètres :
– Progression sans bâton en enlevant le ski droit,
– Progression sans bâton en enlevant le ski gauche,
– Ski alternatif avec les deux skis sans les bâtons,
– Pas alternatifs le plus rapidement possible avec bâtons,
– Skis joints en poussant sur les bâtons en même temps,
Nous finissons par un match de foot avec un seul ski sur notre pied le plus habile. Joyeux moment de compétition et de bonne humeur.

Cross Country Skiing Discovery Day. Quite different from the one we usually practice in France : skis are wider and longer. We put on large Naali boots of Nokian and there we go. Everyone is familiar with the ski, which helps.
Mikko presents a range of exercises that we could do neophytes customers back and forth over a distance of about 100 meters:
– Progression without stick removing the right ski,
– Progression without stick removing the left ski,
– Alternative skiing with two skis without sticks,
– Diagonal stride as quickly as possible with sticks,
– Skis joined by pushing the sticks at the same time,
We end up playing a football game with only one ski at our more agile foot. A great moment.

IMG_0056

IMG_0058

L’après-midi est un peu moins fun puisque nous allons en forêt pour tenter de progresser entre les racines et les arbres. Mikko prend un malin plaisir à nous faire passer dans des dédales inextricables afin de nous montrer les plus jolis aspects de la discipline. Heureusement le paysage est magnifique et une fois au sommet de la colline nous pouvons contempler la nature sans autre retenue.

The afternoon is a little less fun since we are going into the forest and try to progress between the roots and trees. Mikko takes pleasure in getting us into inextricable maze to show us the unique aspects of this sport. Fortunately, the landscape is gorgeous and once at the top of the hill we can enjoy nature.

IMG_0071

IMG_0060

IMG_0064

IMG_2406

IMG_0068

Jeudi 15 janvier 2015

IMG_0084

Henkka sentant que les « enfants » ont besoin de s’ébrouer nous emmène observer des traces d’animaux : vison, lièvre commun, écureuil, renard et lièvre des montagnes.

Henkka feels that « children » need snorting and he takes us observe animals tracks : american mink, common hare, squirrel, fox and mountain hare.

IMG_0085

IMG_0086

IMG_0088

IMG_0091

Les lièvres, avant de trouver un endroit pour dormir, brouillent les pistes pour éviter de se faire coincer par un prédateur. Ils avancent tout droit, reviennent un peu sur leurs pas puis sautent sur un côté le plus loin possible. Et ils répètent l’opération plusieurs fois.

Before finding a place to sleep, hares cover their tracks to avoid being caught by a predator. They move straight ahead, retrace its steps and then jump on one side as far as possible. And they repeat the process several times.

IMG_0095

On ne voit pas de trace des petits mammifères car ils vivent sous la couche de neige encore fine. Ils sont pourtant nombreux. Le taux de dioxyde de carbone n’est pas trop élevé et ils ne sont pas obligés de creuser des cheminées pour trouver de l’air frais.

We do not see a trace of small mammals because they still live under the thin layer of snow. Yet they are numerous. The rate of carbon dioxide is not too high and they do not have to dig to find stacks of fresh air.

IMG_0092

IMG_0129

L’après-midi, Henkka, merveilleux narrateur, nous entraîne dans les contes, légendes et traditions de Finlande. Autour d’un feu ou au beau milieu d’un lac gelé, nous sommes dans l’ambiance.

During the afternoon, Henkka, wonderful storyteller, draws us into the tales, legends and traditions of Finland. Around a fire or in the middle of a frozen lake : the atmosphere is there.

IMG_0130

Il y a 10 000 ans la glace qui recouvrait l’Europe du Nord a fondu. Peu après les hommes sont apparus. Ils étaient alors animistes. L’animisme (du latin animus : esprit, âme) est la croyance en une âme, une force vitale, animant les êtres vivants, et aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent. L’animiste croit également en l’existence de génies protecteurs. A cette époque, les hommes ramenaient donc dans les bois les os des animaux chassés. Les crânes des grands animaux étaient ainsi attachés aux arbres pour leur rendre hommage. Avec l’agriculture, le regard sur les animaux a changé : ils ont été alors traqués. Ainsi, l’ours n’était pas initialement un rival mais un compagnon de route. Il était vénéré notamment pour sa relative ressemblance avec l’homme en particulier lorsqu’il se dresse sur ses pattes arrières.
Les animaux chassés se « rendaient » aux chasseurs. C’est pour cette raison qu’on ne tuait jamais un animal endormi. Et on rendait systématiquement hommage à l’animal qui « s’offrait » pour nourrir les hommes.

L’univers des hommes se composait de 3 différentes couches : le ciel, la terre et le monde souterrain dont faisaient partie les rivières. Les chasseurs rentraient en contact avec les différentes couches par l’intermédiaire des shamans qui utilisaient tambours et plantes hallucinogènes. Les champignons par exemple étaient ingérés directement, ou en buvant l’urine d’un animal qui en avait mangé. Les shamans ont laissé la place aux magiciens et aux sorciers, experts en drogues diverses pour guérir les malades. Dans certaines cultures, le shamanisme n’était pas réservé aux seuls hommes. La charge pouvait être héréditaire, mais parfois le shaman choisissait un disciple alors même que celui-ci ne le désirait pas.

Les différences (et les problèmes) entre les hommes (riches et pauvres) ont débuté lorsque l’agriculture a remplacé la chasse. Avant, chacun avait alors sa part, ce n’était plus le cas avec l’agriculture.

Il existe tout un tas de légendes liées à des comportements à adopter ou à éviter :
– Ne pas utiliser de bois faisant des étincelles sinon une femme brune vient vous enlever. Il s’agit ici de prévenir les gens de l’utilisation de bois qui pourrait enflammer leurs vêtements.
– Marcher en silence dans les bois afin de ne pas déranger le roi des forêts.
– Dans le même esprit, ne pas être saoul au sauna, ne pas aller de nuit au sauna (je ne m’étends pas plus sur le sujet du sauna qui fera l’objet d’un article ultérieur).
– Débuter la pêche en chantant. Ce qui est plutôt sympa car cela donne une chance aux poissons de s’échapper.
– La somme de bonheur est constante : si on est heureux il est probable que son voisin ne l’est pas; si on n’est pas heureux il y a sûrement quelqu’un à blâmer. Je me demande si les problèmes du monde ne viennent pas du fait que certains veulent une grosse part du gateau et qu’il y a de plus en plus de monde pour la même somme de bonheur…

10,000 years ago, the ice that covered northern Europe has melted. Humans appeared soon after. The men were then animists. Animism (from Latin animus: spirit, soul) is the belief in a soul, a life force, animating living beings and natural elements such as stones or wind, as well as the protective spirits. At that time, they had to bring back bones of hunted animals in the forests. The skulls of large animals were attached to trees to honor them. The birth of agriculture changed the way to consider animals: they were hunted. For example, the bear was not a rival but a fellow. It was revered especially for its relative similarity to man especially when it stands on its hind legs.
Hunted animals are « surendered » to hunters. This is why one never killed a sleeping animal, and systematically made tribute to the animal that gave his body to feed humans.

Man’s universe structured in three layers: heaven, earth and the underworld including the rivers. Hunters came in contact with the different layers thanks to the shamans. They used drums and hallucinogenic plants like mushrooms (ingested directly, or by drinking the urine of an animal feed with them). Then the shamans have been replaced by magicians or wizards, experts in various drugs to heal sick people. In some cultures, shamanism was not reserved only for human beings. The charge was sometimes hereditary. Sometimes a shaman chose a disciple even though the disciple may not wish to become one.

Differences (and problems) between human beings (rich and poor) began when agriculture replaced hunting. Before, everyone had his or her fair share, it was no longer true with agriculture.

There are legends related to behaviors to avoid or to adopt:
– Do not use wood making sparks otherwise brown woman abducts you. This is to prevent people from using wood that could ignite clothes.

– Walk silently in the forest to not disturb king of the forest.
– By the same token, don’t get drunk at the sauna, don’t go to the sauna nightly (I do not want to go into details on this subject which will be the subject of a future article).

– Start fishery by singing. Which is pretty cool because it gives the fish a chance to escape.
– The sum of happiness is constant: if we are happy it is likely that his neighbor is not. If you are not happy there is surely someone to blame. I wonder if the world’s problems do not stem from the fact that some want a big piece of the pie and that there are more and more people for the same amount of happiness…

IMG_0135

A la fin de la journée, Kimmo nous entraînent, Martijn, Chris et moi faire une sortie en ski sur le lac. Rythme soutenu pendant une heure. Les températures assez chaudes nous freinent dans notre progression : par endroit, la neige qui recouvre la glace se transforme en flaques.

At the end of the day, Kimmo, Martijn, Chris and I go for a ski trip on the lake. Rapid pace for one hour. The relatively warm temperatures slow us in our progress when we have to cross the puddles that have replaced snow in certain locations.

IMG_2421

Vendredi 16 janvier 2015

La semaine se termine dehors et raquettes aux pieds. Nous nous entraînons à faire un feu dans la neige. Petit handicap pour rendre l’exercice plus intéressant : nous ne disposons que de trois petites bûchettes qu’il nous appartient de transformer en copeaux et en fins morceaux pour initier le feu.

The week ends outside and with snowshoes. We train kindling fire in the snow. Tiny difficulty in order to make the exercise interesting: we only have three small sticks that we have to turn into chips and fine pieces to initiate the fire.

IMG_0143

IMG_0146

Puis nous montons nos loues dans la neige en veillant à s’isoler des courants d’air et à tendre suffisamment la toile pour éviter l’accumulation de neige.
Et tout comme Martijn, nous sommes très motivés !

Then we set up our loues in the snow and try to isolate them from the air currents, and stretch the fabric enough to prevent the accumulation of snow.
And like Martijn, we all are very motivated !

IMG_0157

IMG_0160

 

Une réflexion sur “Semaines 20 et 21 / Weeks 20 & 21

  1. Chaque nouvelle semaine, tu nous offres un récit plus intéressant et des photos plus envoûtantes…
    Dans la famille et parmi les amis, déjà de futurs clients se signalent, alors : bonne réflexion pour le business plan !
    Avec toi.
    Petits parents.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s