Semaine 12 / Week 12

Lundi 27 octobre 2014

Cours sur le management. Un air de déjà-vu.

L’après-midi, petite révision outdoor sur les arbres, avec Henkka. J’eusse aimé avoir cette révision un peu plus en amont et de façon un peu plus récurrente avant le test mais notre calendrier est chargé.

Management course. Sounds familiar, like déjà vu.

In the afternoon, outdoor revision about trees, with Henkka. I wish I had this revision a little more upstream and a little more recurring before the test but our schedule is busy. 

Mardi 28 octobre 2014

Examen sur les champignons, les lichens, les arbres et les mousses. Une table, 2 minutes, 3 photos (parfois un échantillon) : il faut reconnaître les 3 espèces puis passer à la table suivante. Au total, 40 espèces à identifier sur plus d’une centaine pour ce premier test. J’ai révisé avec 5 ou 6 photos par espèce montrant chacune un détail. Cela ne remplace malheureusement pas l’observation en pleine nature, et se retrouver avec juste une feuille à identifier n’est pas vraiment chose aisée. Sans beaucoup de suspense j’ai échoué. Je partais de trop loin. De zéro en fait. Autant j’ai une bonne connaissance de la faune d’Europe, autant la flore ce n’est pas obligatoirement mon truc. Cependant en révisant et en apprenant à différencier les espèces, je me suis pris au jeu. Il y a un petit côté détective lorsqu’il faut faire le tri entre les couleurs, les formes, les tailles et les matières des espèces. Vu d’où je partais je m’étais fixé l’objectif de reconnaître 50% des espèces. Je suis allé bien au-delà (presque 70%) mais je n’ai pas atteint la barre fatidique des 80%. Je suis passablement énervé, même si je ne suis pas le seul à avoir échoué. Je vais devoir me replonger dans les bolets, les russules et autres lactaires. Bref je devrais repasser le test dans quelques semaines.

Test on fungi, lichens, mosses and trees. One table, 2 minutes, 3 photos (sometimes a sample): we have to recognize 3 species then to go to the following table. All in all, 40 species to be identified on more than one hundred for this first test. I was studying for this with 5 or 6 photos by species, each showing a detail. Unfortunately, this does not remplace outdoor observation and identify a species with only one of its leaf is not so easy. Without any suspense, I failed. I went from too far away. From scratch in fact. I have a good knowledge of the European fauna, but flora is not completely my thing. However, studying to differentiate the species, I got into it. There is a « detective » aspect when it comes to distinguish between colors, shapes, sizes and materials of the species. I set myself the goal of recognizing 50% of species. I went well beyond (almost 70%) but I have not reached the fateful 80%. I am very upset, even though I’m not the only one to have sinned. I have to go back into boletes, russules and other milk caps. In short I will have to pass the test again, in a few weeks.

Mercredi 29 octobre 2014

Une fois n’est pas coutume, j’ai rendu mon herbier en avance à Henkka. 50 plantes ou arbres à compiler et à présenter comme bon nous semble. Assez naturellement, j’ai choisi d’utiliser des photos. Travail validé tout en souplesse ce qui atténue (un peu) ma frustration lié à l’examen d’hier.

Mikko nous fait visiter le site qui servira de camp de base à l’examen des compétences de guide en situation hivernale. Il est situé dans le parc national Seitseminen (cabine Kortesalo).  Nous faisons une rapide reconnaissance du circuit que nous aurons à effectuer en compagnie de clients étrangers. Mikko imprime un joli rythme à la balade (6,5 km/h). Nous mettrons sans doute le double du temps avec de la neige et des raquettes aux pieds.

Just for once, I returned my herbarium early to Henkka. 50 plants or trees to be compiled and presented the way we want. Rather naturally, I used photos. Work validated which reduces (slightly) my frustration related to yesterday’s test.

Mikko shows us the site which will serve as base camp on test of the skills of guide in wintry situation. It is located in the Seitseminen National Park (Kortesalo cabin). We make a fast reconnaissance of the circuit we will have to perform in the company of foreign customers. Mikko prints a nice pace to the walk (6.5 km/h). We will probably double the time with snow and snowshoes.

IMG_8827

IMG_8855

IMG_8857

Jeudi 30 octobre 2014

Cours préparatoire à l’examen du Certificat d’hygiène. Il ne s’agit pas de savoir si on se lave bien sous les bras : ce certificat est obligatoire pour toute personne qui manipule des aliments en vu de les servir à des clients. Plus qu’un véritable cours, on nous donne surtout une tonne de documents à lire avant l’examen qui aura lieu dans quelques semaines. Afin de démontrer la nécessité d’une hygiène rigoureuse lors de la manipulation des aliments, notre instructeur Mme Satu S. nous fait faire une petite expérience. Elle verse dans les mains de chacun l’équivalent d’une petite cuillère à café d’un produit qui ressemble à du talc. Nous nous frottons les mains afin de le répartir uniformément, avant de nous les laver. Inutile de vous dire que nous avons frotté comme jamais. Malgré tout, il subsiste des traces visibles à la lumière ultraviolette. Conclusion : un lavage peu rigoureux des mains fait courir un vrai risque en cas de présence de germes pathologiques. Et comme cela ne se décèle pas à l’œil nu, une seule solution : frotter !

En début d’après-midi, nous fonçons remplir les tâches qui nous ont été attribuées par Martijn et Henrik, les organisateurs du traditionnel rendez-vous annuel avec les anciens étudiants du programme. Kimmo, Joose et moi préparons un poulet Satay. Le découpage des 7 ou 8 kilos de poulets et la préparation de la marinade sont achevés en un temps record grâce à une division toute taylorienne des tâches.

Preparation for the Health Certificate’s test. It is not a question of knowing if we wash ourselves well under arms: this certificate is required for anyone handling food in order to serve customers. More than a real classe, we are given a ton of documents which we must read before the test, in a few weeks. To demonstrate the need for strict hygiene when handling food, our instructor Ms. Satu S. makes us do a small experiment. She pours into our hands a small teaspoon of a product that looks like talcum powder. We rub our hands to spread it then we’ll wash them. Useless to tell that we rubbed as ever. Nevertheless, there are still traces when going to the inspection of ultraviolet light. Conclusion: a little rigorous handwashing represents a serious risk in case of presence of pathological germs. And as no detectable to the naked eye, the only solution: rub.

Early in the afternoon, we rush to perform the tasks which were gave to us by Martijn and Henrik, the organizers of the annual traditional meeting with the former students of the program. Kimmo, Joose and myself cook a chicken satay. Cutting of 7 or 8 kilos of chicken and preparing the marinade were completed in record time thanks to a taylorist division of tasks.

IMG_8862

Vendredi 1er novembre 2014

Après avoir mariné toute la nuit, les kilos de poulet sont embrochés sur des piques en bois, ma tâche, puis frits par Kimmo. Malgré les gants, je finis avec les mains jaunes à cause des épices. Le résultat est à la hauteur de nos espérances, délicieux. Il devrait contenter nos invités qui débarquent de tous les coins de Finlande et parfois même de l’étranger.

After marinated overnight, the pounds of chicken are skewered on wooden skewers, my job, and then fried by Kimmo. Despite the gloves, I had yellow hands because of spices. The result is in line with our expectations, delicious. Our guests who arrive from all parts of Finland and sometimes abroad, should be satisfied.

IMG_8865

IMG_8868

Le déjeuner préparé par Sinead se déroule dans notre salle de classe, réagencée pour l’occasion. Les anciens sont heureux de se retrouver. On sent que l’année qu’ils ont passée ensemble a créé des liens fort. Je crois qu’en les voyant nous pensons tous à l’année prochaine…

Lunch prepared by Sinead takes place in our classroom. Former students are happy to be back. The year they spent together created strong links. By seeing them, we all think about next year…

IMG_8886

Deux interventions animent le début d’après-midi. La première sur les bienfaits de l’exposition à la nature sur le corps et le mental par Isla qui remplace au pied levé l’intervenant prévu mais malade. Ensuite, Seishi, un finno-japonais, étudiant de l’année dernière nous présente sa production de couteaux dont le design est un mix de sa double culture. Les deux interventions sont très franchement de qualité et nous emmènent dans deux univers très différents. Je suis les vidéos de Seishi depuis un moment sur YouTube et si j’ai pu réaliser mes premiers couteaux sans trop faire d’erreur, c’est en partie grâce à lui.

Two interventions animate the early afternoon. The first one about the benefits of exposure to nature on the body and mind by Isla who pinch-hitting for the the planned but sick speaker. Then, Seishi, a Finnish-Japanese student from the previous year presents his production of knives which design is a mix of his two cultures. Both interventions are quite frankly quality ones and take us in two very different worlds. I follow Seishi videos on YouTube for a while and if I could make my first knives without too much error is partly due to him.

IMG_8881

IMG_8906

IMG_8889

Après les interventions, nous nous rendons sur le lieu de la fête qui durera tard dans la nuit.

After the interventions, we go on the place of the party which will last in the middle of the night.

IMG_8913

IMG_8914

Nous échangeons avec les anciens étudiants à la recherches de quelques « secrets » ou conseils. Je discute avec Miia, guide avec des chiens de traineaux en hiver et des ours en été. Cette jeune femme de moins d’un mètre soixante n’a pas peur de rentrer dans l’enclos d’ours qui doivent faire près de 10 fois son poids. Les photos d’elle à côté de ces grosses boules de poils sont vraiment impressionnantes. Il était logique que je lui demande l’attitude à avoir lorsqu’on croise un ours. Cela mettra fin aux débats et aux erreurs qu’on peut lire sur internet. C’est très simple : ne pas bouger, ne pas tourner le dos à l’ours tant qu’on peut le voir et ne pas le regarder dans les yeux ce qui pourrait le provoquer. Essayer d’être calme (je sais dans ces conditions, c’est moins facile que devant Derrick) car l’ours a un odorat qui lui permet de sentir vos montées d’adrénaline. Donc on évite de se jeter par terre en faisant le mort… Il y a cependant peu de chance que vous croisiez un ours un jour. Ils peuvent sentir un homme à plus de 5 km ce qui leur laisse le temps de vous éviter, vous et votre parfum.

We talk to former students in searches for some « secrets » or advice. I talk to Miia, guide with dog sledding in winter and with bears in summer. This young woman less than 1,60 meter is not afraid to get into the pen with bears which have to make near 10 times her weight. Pictures of her next to these big furballs are really impressive. I ask her the attitude to have when you meet a bear. This will end the debate and errors that can be read on the internet. It’s very simple: do not move, do not turn your back on the bear as long you can see it and do not look it in the eyes because that may produce anger. Try to be calm (I know in these conditions, it is less easy than in front of Derrick TV series) because the bear has a smell that allows him to feel your adrenaline rush. So we avoid throwing ourself on the ground by making the dead man… But there is little chance you meet a bear one day. They can smell a man to more than 5 km which gives them time to avoid you and your perfume.

IMG_8924

Après quelques bières, même si la plupart d’entre nous a été très raisonnable, certaines conversations valent le coup d’être entendues. Kimmo et Joose me traduisent certaines bribes d’un échange en finnois. Leur rire est contagieux. Deux camarades se chauffent sans que nous ne sachions s’il s’agit d’un jeu ou d’un défi :
– Si tu as envie de mourir en héros, je peux t’arranger cela. Sérieusement.
– Tu es mon ami. Tu vas me laisser te planter un couteau dans le bide, non?

With a few beers, even though most of us were very reasonable, some conversations are worth to be heard. Kimmo and Joose translate to me some snippets of conversation in Finnish. Their laughter is contagious. Two comrades argue over without that we know if it’s a game or a challenge
– If you want to die like a hero, I can fix it for you. Seriously.
– You’re my friend. You’ll let me plant a knife in your gut, right?

IMG_8932

Les deux organisateurs en chef de cette journée, Martijn et Henrik. Du bon boulot les gars !

The two chief organizers of the day, Martijn and Henrik. Good job guys !

IMG_8945

Les verres de Sahti sont personnalisés pour tenter d’éviter le gâchis. Johannes dessine avec talent des portraits. Ressemblant, non?

Sahti glasses are customized to try to avoid the mess. Johannes draws portraits with talent. Lookalike, right?

IMG_8953

La discothèque façon outdoor.

Outdoor style disco.

IMG_8950

IMG_8958

La soirée se finit par la traditionnelle Jam Session du groupe de la Yellow House.

The evening ended with the traditional Jam Session Group of Yellow House.

IMG_8962

10458527_729625150419962_6535912937376676484_n

 

Photo Pirjo Natunen

Samedi 2 novembre 2014

Rangement et nettoyage au programme de la matinée. Peu d’heures de sommeil mais une grosse motivation d’en finir avec les corvées : tout est fini en à peine plus de deux heures. Cela nous aide également à nous réchauffer dans un paysage qui commence à revêtir ses habits d’hiver. La lumière est sublime. Ceux qui restent sur Kuru s’accordent une pizza dans un des trois ravintola de la cité. Beaucoup de pizzerias parisiennes devraient venir s’inspirer de la qualité et du prix…

Programme of the morning: tidying up and cleaning. Few hours of sleep but a big motivation: everything is hardly finished there more than two hours. It also helps us to warm ourselves in a landscape which begins to dress its winter clothes. The light is sublime. Those who stay on Kuru agree a pizza in one of the three ravintola of the city. Many Parisian pizzerias should come to be inspired by the quality and price…

IMG_8980

IMG_8982

2 réflexions sur “Semaine 12 / Week 12

  1. Tu l’auras sûrement, ce test de botanique !
    « Le charme d’Adam( =à dents) c’est d’être (=Hêtre ) à poils », ce moyen mnémotechnique( un de mes rares souvenirs de botanique) ne peut évidemment pas être étendu à tous les échantillons qui vous étaient soumis…
    Courage et bravo pour tout le travail fourni.
    Petits parents.
    PS Les couteaux que tu nous as montrés avant ton départ soutiennent largement la comparaison avec ceux de Seishi.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s