Les rapides de Kukkola / Kukkola rapids

26 juillet 2015

Fleuve frontalier, le Torne sépare la Suède de la Finlande et se jette dans la mer Baltique. Je me suis rendu du côté suédois dans le petit hameau de Kukkola. Là, les rapides, dominés par des jetées en bois délabrées, d’inévitables cabanes de pêcheurs et des moulins à eau, forment un tableau renvoyant à des temps anciens. Depuis le Moyen Âge, on y pêche traditionnellement toutes les espèces de corégones, ces poissons des lacs proches des salmonidés et appelés sik en Suède.

The Torne is a border river between Sweden and Finland which has its estuary in the Baltic Sea. I visited the small village of Kukkola, on the Swedish side.  There, the rapids, dominated by dilapidated wooden jetties, the inevitable fishermen’s huts and water mills, form a picture that refers to ancient times. Since the Middle Ages, all whitefish species are traditionally fished from jetties , these fishes of lakes close to salmonids are called sik in Sweden.

IMG_3496

IMG_3569

IMG_3064

Des rapides ou de forts courants  sont nécessaires à la pêche aux corégones. Ne pouvant pas remonter les rapides d’une seule traite, ils doivent faire des haltes dans un endroit abrité où le courant se calme afin de se reposer. Le pêcheur se tient donc sur la jetée d’où il déplace sa longue épuisette sur le fond, vers les rochers à l’abri du courant. Lorsque le poisson est dans le filet, il tourne l’ouverture de l’épuise afin que la force du courant piège le poisson. La haute saison va de la dernière semaine de juillet au 10 Août. Une moyenne de 1000 poissons est prélevée quotidiennement  au cours de cette période.

IMG_3565

IMG_3528

IMG_3622(c) Kukkola Museum

Strong currents or rapids are required for fishing whitefish with long bag nets. The whitefish have not the strength to swim up through the rapids in one go, and are forced to seek a calm, sheltered spot to rest. The fisherman stands there, moving the bag net downstream along the bottom and down into the holes. When he feels that a fish is in the bag net, he turns the opening of the net upwards so the strong current can close it and trap the fish. The height of the season is from the last week of July to 10th of August The normal catch per day during this period is around 1 000 whitefishes.

IMG_3547

IMG_3625(c) Kukkola Museum

IMG_3509

IMG_3581

Le moulin à farine de blé date de 1840. Initialement entraîné par une roue à eau, il a ensuite fonctionné grâce à une turbine hydraulique. La population des villages voisins venait moudre son grain dans ce moulin contrôlé par l’état qui imposait une taxe spéciale correspondant à une certaine quantité de céréales. Le grain était broyé vingt-quatre heures par jour pendant l’automne et le début d’hiver. Durant son temps libre, le meunier devait entretenir les roues de la turbine. Les dents étaient changées une ou deux fois par an.  Le moulin a fonctionné jusqu’en 1960.

À l’extérieur du moulin se trouvait une scierie utilisée durant l’été, lorsque le moulin était à l’arrêt. Les déchets de la scierie étaient transformés en bardeaux pour couvrir les toits.

IMG_3580

The lower flour mill was built around 1840. In the beginning it was driven by a water wheel, but it was later converted for turbine power. In older days people came from the neighboring villages to grind their flour. This flour mill was a so-called tax-mill, which meant that it was state-controlled, and that a certain amount of the corn had to be paid as state tax. Flour was ground there twenty-four hours a day during autumn and early winter. In his spare time the miller had to make teeth for the turbine wheels. The teeth had to be changed once or twice a year. The mill was used until the 1960s.

There was also a sawmill situated outside the mill and it was used during the summer, when the flour mill was at standstill. Waste from the sawmill was turned into shingle for covering roofs.

IMG_3609

La scierie a été construite en 1903. Le bois provenait des forêts environnantes et une bonne partie arrivait par la rivière : on faisait flotter les troncs depuis notamment la ville finlandaise de Ylitornio. À partir de 1926, les troncs étaient acheminés par camions. Le bois était stocké au bord de la rivière, au-dessus de la scierie, et placé sur le banc de coupe à l’aide d’un treuil. Quatre hommes  étaient nécessaires au fonctionnement de la scierie : un alimentait en bois, deux se consacraient au sciage, et le quatrième récoltait le bois scié. Une fois le bois usiné, il était placé sur des wagons poussés à la main sur un chemin de fer de jauge réduite de type Decauville.  La scierie a fonctionné jusqu’en 1970 environ.

The sawmill was built in 1903. Timber was fetched from the woods around Kukkola, and a substantial quantity was also floated down the river, particularly from the Finnish municipality of Ylitornio. From 1926 lorries were used to fetch the timber from the woods. The timber was put up onto the river bank above the sawmill, and lifted up onto the saw-bench with the help of a winch. There were always at least four men working in the sawmill at the same time. One man fed in the timber, two did the sawing, and one received the sawn wood. When the wood was sawn and ready it was then driven out on wagons on a so-called Decauville-track, a narrow guage railway on which the wagons were pushed by hand. The sawmill was in operation until around 1970.

IMG_3516

IMG_3584

IMG_3592

IMG_3632

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s