Semaine 2 dans la forêt / Week 2 Forest trip

Il n’est pas nécessaire de faire des centaines de kilomètres pour se retrouver Into the wild. A quelques minutes en minibus de notre dortoir, la célèbre Yellow House, il y a suffisament d’espaces sauvages pour que nous puissions nous entraîner à devenir des apprentis aventuriers. Comme nous l’ont spécifié nos tuteurs, la montée en puissance sera progressive jusqu’à nous amener à une totale autonomie.

It is not necessary to make hundred of kilometers to find « Into the wild ». A few minutes by minibus from our dorm, the famous Yellow House, there is enough wilderness areas so that we can train ourselves to become apprentice adventurers . As our tutors said, the rise will be gradual to make us complete autonomy.

Après un week-end à Helsinki à faire des macarons avec mes nièces pour un mix entre la fête des voisins et la semaine du goût, nous commençons par collecter l’ensemble du matériel nécessaire à cette semaine de découverte : les tarps (sorte de demi tipi ouvert permettant de faire devant un feu afin de se chauffer par réverbération), différentes tentes de grande capacité pour exemple, le matériel pour la cuisine commune, du matériel de pêche au moulinet, des haches et des scies, des containers pour eau potable et toutes nos petites affaires personnelles.
Nous remplissons une remorque jusqu’à la gueule.

After a weekend in Helsinki baking macaroons with my nieces for a mix of Neighbours Day and the week of taste, we first collect all the equipment needed for this week of discovery : tarps (sort of half open tipi allowing to do a fire in front of it to warm ourselves by reverberation), different large capacities tents  for example, the material for the common cooking, fishing reel equipment , axes and saws, containers for drinking water and all our little personal stuff.
We fill a trailer to the brim.

IMG_0240  IMG_0243

Après quelques présentations des différentes tentes pour familles (très) nombreuses telles que tentes de scout géantes, tentes canadiennes en coton, nous apprenons à dresser notre propre tarp. Nous devrons casser et refaire chaque soir la manœuvre afin de commencer à en maîtriser le montage dans différentes conditions. Tendue entre deux arbres, sans arbre à l’aide d’un mât confectionné avec un branchage trouvé sur place, en tripode. Bref c’est une affaire de goût et chacun y va de sa propre méthode suivant ses aspirations.

After several presentations of different tents as giant scout tent, Canadian cotton tents, we learn to establish our own tarp. We will have to undo and redo every night the operation in order to start to master the assembly under different conditions. Stretched between two trees, no tree with a pole made with a branches found on the spot and no tree or a tripod. It is a matter of taste and everyone has their own method according to its aspirations.

Thierrys loue

On apprendra également à gérer la direction du vent pour éviter de ressembler à un saumon fumé. Mais tout cela reste de la théorie et demande un peu d’entraînement. Le vent par exemple est capricieux par nature. Nous ne saurons gérer la météo qu’après avoir obtenu notre diplôme. C’est ce qui nous a été dit et promis. Un peu comme un bon organisateur qui gère la météo afin d’éviter d’inonder la pelouse ou les artistes. Je vois bien.

We will also learn to manage the wind direction to avoid looking like a salmon. But all this is theory and requires little training. The wind is such capricious in nature. We will not handle the weather before getting our diploma. This is what we were told. Much like a good organizer that manages the weather to avoid flooding the lawn or artists. I see.

IMG_0126  IMG_0250

Quant aux nœuds pour fixer l’ensemble, une seule conclusion s’impose, plus c’est simple, plus c’est efficace.

Concerning knots, the simpler the better.

IMG_0248  IMG_0251

Les menus que nous avons préparés en tenant compte des teneurs en gras, protéine et carbohydrates sont de toute évidence taillés pour une expédition polaire. Nos ventres plus que remplis, les restes resservis le lendemain et les kilos pris nous inciteront à plus de modération sur la prochaine sortie.

Nous apprenons à manier la hache et notre Puuko qui, autant que notre outil de travail, est notre signature. Nous devons nous exercer à sculpter cuillères, couteaux et autres accessoires en évitant de nous enlever un doigt. (Note à moi même : se couper un morceau de viande plutôt en semaine afin d’être soigné rapidement sinon ce sont les urgences de Tampere à 60 kms…) Je choisis de réaliser des baguettes japonaises avec mon seul couteau. Cela demande patience et méthode mais le résultat est plus que prometteur.

 The menus we have prepared taking into account the levels of fat, protein and carbohydrates are obviously devised for a polar expedition. More than our bellies filled, leftovers and the pounds earned will encourage us to take more moderate on the next trip.

We learn to wield the ax and our Puuko which as far as our working tool, is our signature. We must train ourselves to carve spoons, knives and other accessories avoiding us remove a finger. (Note to myself: cut a piece of my own meat mostly in week otherwise it will be Tampere’s ER, 60 km from here) I choose to make Japanese chopsticks with a single knife. It requires patience and method but the result is very promising.

IMG_0137  IMG_6849

La science de la pêche au moulinet ne s’intègre pas en une matinée. Si j’ai rapidement compris le mouvement plus badmington que tennis, la gestion des leurres est une autre paire de manches. Avant d’attraper un poisson de 20 kilos, il va y avoir quelques tentatives. Pour tout dire le lac auprès duquel nous nous entraînons est plus destiné à l’initiation du geste qu’à un éventuel génocide sur les bancs de poissons. Par contre les nénuphars jaunes ont dérouillé. Presque un sans faute à chaque lancer.

Nous plongeons également dans le monde merveilleux de l’orientation. Evidement c’est plus facile quand on sait d’où on part.

Petit cours pour les nuls : On choisit son point d’arrivée (ou de passage), on tire un trait grâce au bord du compas avec la flèche de visée vers le point d’arrivée, on aligne ensuite le quadrillage du cercle gradué du compas avec le Nord de la carte (longitude) ce qui donne l’azimut (l’angle de direction entre le Nord et le point d’arrivée qui s’exprime donc en degré si on lui permet de parler). Ne reste plus qu’à aligner l’aiguille rouge indiquant le Nord avec le Nord du cadran gradué. Pour cela on tourne sur soi même, on ne touche plus au compas… Merci. Je vous passe la correction de déclinaison (la différence entre le Nord géographique et magnétique) qui est d’environ 10 degrés à retrancher (cette année en Finlande, ben oui ça bouge) et qui vous fait rater votre point d’arrivée d’à peine 150 mètres pour un kilomètre parcouru. Un petit rien lorsque vous cherchez une roche de deux mètres dans une forêt dense ou des tourbières.

The science of fishing reel does not fit in one morning. If I quickly realized that it is most a badminton movement than a tennis one, management of lures is another story. Before catching a 20 pounds fish, there will be a few attempts. To be honest the lake from which we train was more for the initiation of the gesture than for a possible genocide on schooling fish. As against the yellow water lilies have had injuries. Almost faultless in every throw.

We also dive into the wonderful world of orienteering. Obviously it’s easier when you know where you start from. Short course for dummies: You choose your point of arrival (or passage), then draws a line with the edge of the compass with the arrow of sight to the end point is then aligns the grid graduated circle compass with the North on the map (longitude) which gives the azimuth (direction angle between the North and the end point which is thus expressed in degrees). Just have to align the red needle indicating north with northern graduated dial. For this we turn on itself, we do not handle the compass … Thank you. I’ll spare you the declination correction (the difference between true and magnetic north) which is about 10 degrees to subtract (this year Finland, yeah it moves) and makes you miss your point of arrival in barely 150 meters to a kilometer traveled. A small thing when looking for a two meters  rock in a dense forest and bogs.

photo  IMG_0262

Côté animaux, un chien same est venu nous rendre visite et il n’a été récupéré par son maître que le lendemain matin. Sinon j’ai failli marcher sur deux vipères…

About animals, a Sami dog  came to visit us and it was reclaimed by his master only the next morning. Otherwise I almost stepped on two snakes …

IMG_0276  IMG_0018

8 réflexions sur “Semaine 2 dans la forêt / Week 2 Forest trip

  1. L’été dernier je décidais de replonger dans les Jules Verne de mon enfance. De mon transat balinais je partais en apnée avec Aronnax le scientifique français et son domestique flamand Conseil, Ned le harponneur québécois et évidemment le Capitaine Nemo.
    Je croyais ma saison estivale terminée à la lecture cette année des aventures de Phileas Fogg et de Passepartout (pas celui de Fort Boyard) entre Sifnos et Folegandros.
    C’était sans compter sur tes aventures polaires qui font ressembler ces messieurs à de gentils boyscouts !

    Encore ! (Encore bravo, encore merci, encore des récits épiques).
    La bise.

    Aimé par 1 personne

  2. super,j’approuve et je t’envie!n’oublie pas Le lievre de vatanen(A .PAASILLINA) parti d’HELSINKI ilest arrive j’usqua la mer deBARENTS a pied et a ski; bisous jean paul (d’Orleans)

    Aimé par 1 personne

  3. Mon cousin l’aventurier… Il en fallait un et c’est donc toi. On envie tous ton énergie et ton courage… Mais j’ai une petite inquiétude… Catherine t’a-t-elle mis dans ton sac des Damart et des chaussettes triple épaisseur? 🙂 je te dis ça, c’est parce que je suis tellement frileuse… J’espère que ce n’est pas de famille… Ou plutôt du côté Foache… Les Marty, c’est du solide…
    Ça m’a fait plaisir de lire que maman t’avait peut-être inspiré dans tes lectures, puis dans tes choix d’homme mûr…
    Je t’embrasse fort fort fort et j’attends la suite de ton incroyable aventure avec impatience. Tu seras notre rendez-vous Nature de l’année, notre bouffée d’oxygène et pas seulement… A très vite donc…
    Agnes

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s