Premier jour / First day

Préambule / Introductory

Il y a un peu plus d’un an lorsque mon beau-frère Frédéric a évoqué l’installation de son ami Ludovic près de Tampere afin de suivre 10 mois de formation pour être guide en Finlande, je n’imaginais pas à quel point cela allait changer ma vie et celle de ma famille. Nous revenions d’un séjour en Laponie et l’appel du Grand Nord et de sa nature agissait comme un aimant implacable sur moi. La décision de se lancer avait été prise en une minute avec Catherine car elle savait que le mal était profond et que j’étais arrivé au bout de mon aventure dans l’événementiel.

Mes amis ont été d’un grand soutien dans ce grand pétage de plomb qui m’a conduit au fond des bois finlandais. Même si pour ma famille, ce fut logiquement plus dur de comprendre, je n’oublierais jamais le soutien de mon beau-père avant qu’il ne disparaisse quelques temps plus tard. Ce grand intellectuel rationnel avait compris que je n’allais pas prendre des vacances mais construire un projet. Je suppose que des lectures de Jack London ont dû aider à comprendre mon attirance pour le blanc. Quant à mes parents même s’ils furent quelque peu surpris et paniqués, à force de nous parler de nature (normal pour une professeur de Sciences Naturelles et un dingue de cirque) et d’avoir dans les veines à peu près tous les sangs d’Europe, il n’était pas étonnant que je finisse par vouloir émigrer dans un pays qui me (nous) correspond mieux.

Enfin la soif d’entreprendre et de construire est là et représente une alternative à une logique financière qui ne laisse plus de place au rêve et au long terme.

There are a little over a year when my brother in law Frederic spoke installing his friend Ludovic near Tampere to follow 10 months of training to be guide in Finland, I had no idea how much it would change my life and that of my family. We were returning from a trip to Lapland and the call of the Far North and its nature was like a magnet relentless on me. The decision to launch was made in one minute with Catherine because she knew that evil was deep and I had reached the end of my adventure in sports events.

My friends have been very supportive in this madness that led me to the bottom of Finnish wood. Although my family, it was logically harder to understand, I will never forget the support of my father in law before he disappeared some time later. This great intellectual realized that I was not going to take a vacation but build a project. I guess reading Jack London had to help him understand my attraction to the white world. As for my parents even though they were somewhat surprised and panicked in talking to us in nature (understandable for a biology professor and a scholar of circus) and have in the veins almost all of european bloods, it was not surprising that I end up wanting to emigrate to a country that concur better to us.

Finally thirst for business and to build is an alternative to financial logic that leaves more room to dream and long term.

Dimanche 10 août 2014

IMG_0288

Toujours est-il que mon univers va se réduire aux 16m2 de la chambre du dortoir de l’annexe de l’Université de Tampere située dans la riante ville de Kuru, Finlande où j’ai élu domicile afin de devenir (ou d’essayer d’être) Guide International de la Faune Sauvage du nord de l’Hémisphère Nord. Quand je dis ville en parlant de Kuru, je suis quelque peu dans l’emphase vu que la dite agglomération se compose très exactement de 2 supermarchés qui se font une concurrence féroce, d’une pharmacie et de deux pubs dont l’un est appelé Jeesus, ce qui doit faciliter le transfert dans un sens ou dans l’autre vers l’église en bois vieille de 126 ans qui fait face à notre dortoir.

IMG_6845

Sur les 13 candidats à la très longue séance de torture de 10 mois, seuls 7 sont présents en cette veille de rentrée des classes: 3 finlandais, 1 allemand qui a eu la décence de ne pas fanfaronner sur le récent titre de l’équipe d’Allemagne de football (soit parce qu’il est gentleman soit parce qu’il est étranger à la science du ballon rond), 1 hollandais, 1 anglais qui eut pu épouser Victoria si Beck ne l’avait pas devancé et votre serviteur qui fait office de représentant de la grande nation française. Tout ce petit monde navigue entre 24 et 39 ans à l’état civil ce qui fait très nettement de moi le doyen des cinglés.
Il manque à l’appel quatre autres sévèrement burnés et deux jeunes femmes dont je soupçonne qu’on s’apercevra rapidement qu’elles ne font pas partie d’un quelconque sexe faible.

Still, my world will be reduced to 16m2 room in the dormitory of the Annex to the University of Tampere located in the pleasant town of Kuru, Finland where I have an address in order to become (or try to be)  International Wildlife Guide of the northern North Emisphere. When I say city speaking of Kuru, I am somewhat in emphasis since the so-called agglomeration consists of exactly two supermarkets that are fiercely competitive, a pharmacy and two pubs, one of which is called Jeesus, which should facilitate the transfer in one direction or the other to the 126 years old wooden church facing our dorm.

Of the 13 candidates for the long 10 months torture session , only 7 are present on the eve of new school year: three Finnish, one German who had the decency not to brag about the recent title of the Germany football team (either because it is gentleman or because it is foreign to the science of football), one Dutch, one English, which was able to marry Victoria if Beck had not anticipated and myself making act as representative of the great French nation. This little world navigates between 24 and 39 years in the civil register that makes me very clearly from the Dean of crackpots.
Four boys still missing and two young women which I suspect we will realize quickly that they are not part of any weaker sex.

Lundi 11 août 2014

Panique. Trouille. Qu’est ce que je fous là?
Voila en quelques mots le résumé de mon état d’esprit lorsque Henkka, puisque c’est ainsi que Timo veut qu’on l’appelle (comme si c’était pas déjà assez compliqué de retenir les noms en Finnois) et Mikko nous ont présenté et commenté le programme des réjouissances lors de ce premier jour du programme.
J’espère qu’à la fin de cette parenthèse enchantée, je pourrais rire de ce mal de ventre qui m’a pris à l’annonce de la tâche immense qui m’attend. En essayant d’être le plus objectif possible, il ne me souvient pas que j’ai jamais dû faire face à une épreuve mixant autant intellect et physique sur une aussi longue période.

Nous sommes maintenant au complet.11 hommes et 2 femmes.
Il y a Kimmo qui, à quelques mois près, eut pu me déposséder de ma couronne de doyen masculin. Chris, le beau gosse venant d’Oxford. Marcus, un allemand qui a failli mourir cet été d’une piqure de tique. Johannes, un autre allemand qui déjà une grosse expérience accumulée au Canada et en Suède. Martÿn, un hollandais de 39 ans qui a sans doute commencé sa collection de tatouages très tôt. La tribu des finlandais: Joose, un peu introverti mais dont je sens qu’il cache son jeu, Petri, le petit finlandais typique fan de hard rock qui arbore un T-Shirt des Gun’s n Roses et qui me jette à la figure qu’il avait quatre ans quand je les ai vus en concert alors que bon…, Henrik, le philosophe aux cheveux longs qui tiennent grâce à une languette de canette (sans doute pas de Coca zéro). Deux spécimens qui jouent à domicile: Mixu, blond comme les blés qui se balade à l’instar de son compatriote Osma pieds nus toute la journée. Osma dont ce n’est pas le vrai prénom mais qui a choisi de porter le nom de son animal totem le glouton.
S’ajoutent bien sûr les représentantes féminines: Sinéad, irlandaise qui a mis deux jours pour arriver à destination avec skis, vélos et une tonne de matériel. Lorsque j’arriverai à démêler les arcanes de son accent et de sa voix atone, je serai curieux de l’entendre se raconter. Et puis la dernière de ce groupe hétéroclite s’il en était, est Pirjo, une finlandaise dont j’apprendrai plus tard qu’elle a 53 ans alors qu’elle en fait facile 10 de moins.

Panic. Funk. What am I doing here?
That in a nutshell summary of my mindset when Henkka, since that is how Timo wants to be called (as if it was not complicated enough to remember the names in Finnish) and Mikko presented and discussed the program of festivities during the first day of the program.
I hope at the end of this enchanted interlude, I could laugh at the stomachache that took me to the announcement of the huge task ahead. Trying to be as objective as possible, I can’t remember that I’ve ever faced as an event combining intellect and physical over such a long period.

We are now complete. 11 men and 2 women.
There is Kimmo which, within a few months, was able to dispossess me of my crown male dean. Chris, the hunk from Oxford. Marcus, a German who almost died this summer from a tick bite. Johannes, another German who already has big experience gained in Canada and Sweden. Martyn, a 39-year-old Dutch who probably started his collection of tattoos early. The tribe of Finnish: Joose, a little introverted but I feel that it hides his game, Petri, the typical small Finnish hard rock fan who wears a Gun’s n Roses T-Shirt and throwing in my face that he was four years old when I saw them in concert… Henrik, the philosopher with long hair held by a tab can (probably not a Coca zero one). Two specimens that play at home: Mixu, Wheaten who wanders like his compatriot Osma barefoot all day. Osma which is not his real name but who chose to wear the name of his totem animal, the wolverine.
In addition of course the female representatives: Sinéad, Irish that took two days to arrive at our destination with skis, bikes and a ton of material. When I would get to unravel the mysteries of his accent and his weak voice , I’ll be curious to hear from her. And then the last of this motley group is Pirjo, a Finnish which I would later learn that she is 53 years old when she actually seems to be10 years younger.

5 réflexions sur “Premier jour / First day

  1. Cher cousin,
    Magique, splendide, etourdissant projet! Bravo, tu , vous êtes incroyables…
    Je te suivai sur pinterest mais là, c’est trop le bonheur…. VF et VO, trop cooool
    Donc, suis ton instinc, écoute l’appel de la nature, de la vraie vie, de la simplicité, et connecte toi a cette belle énergie qui va j’en suis sure vous apporter tant et vous promettre un nouvel avenir.
    je t’embrasse bien fort et courage, fais nous pleins de belles photos
    Tnedresse à toute la famille
    Cha of Marseille

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s